Le promeneur doué d’entendement qui se trouve à parcourir les rues bruxelloises, à la faveur de circonstances qu’il n’est pas tenu de spécifier, ne manquera pas de remarquer la présence d’affiches électorales et polychromiques sur les murs de la ville. Le mystère n’en est pas vraiment un car il existe une explication rationnelle au phénomène. La Belgique sera le théâtre tout prochainement d’élections. Et ces élections ne seront ni fédérales, ni régionales, ni européennes, ni parlementaires, ni vicinales. Elles seront communales. Elles seront aussi internationales car elles permettront aux étrangers européens et non européens de voter. Notez au passage qu’un étranger européen est nommé ressortissant tandis que s’il est non européen on l’appelle allochtone. Pour participer à ces élections communales, il leur suffit de remplir un formulaire qu’ils peuvent obtenir auprès de leur commune. Mais les ressortissants et les allochtones ne remplissent pas le même formulaire. Contrairement au formulaire destiné aux ressortissants (formulaire1) , celui qui est prévu pour les allochtones contient le passage suivant (formulaire2) :

Je déclare m’engager à respecter la Constitution, les lois du peuple belge et la Convention de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales.

Sans doute pour s’assurer qu’ils ne votent pas Vlaams Belang (ex Vlaams Blok).

J’ai bien l’honneur de vous saluer.